Mois de la photographie à Paris - 2014

Production / Lumière des Roses
Commissaires / Marion & Philippe Jacquier
Installation photographique / Bruno Rosier

En 1929, Jean a vingt ans. Il habite à Paris, rue Clairault, travaille dans une maison de bourse rue de la Grange Batelière.
Le 11 décembre, il rencontre Rose à la station de métro St Lazare.
Elle a 18 ans, habite le 15ème, suit des cours à l’École Nationale de Coiffure.
Trois mois plus tard, le 10 mars 1930, elle embarque sur le « Ville de Verdun », un paquebot à destination de la Nouvelle-Calédonie.
Deux ans après son départ, Jean reconstitue ce qui fut leur histoire. Il retourne sur les lieux, prend des photographies qu’il annote, commente, n’oubliant aucun détail. Il met une croix à l’encre rouge à l’emplacement où elle fût, où elle n’est plus. Il regroupe l'ensemble dans un album destiné à Rose.

Trouvé sur un marché aux puces, on ignore si cet album est resté entre les mains de Jean ou s’il a été envoyé à Rose. On ne sait rien de sa provenance, comme on ne sait rien de la suite de cette idylle parisienne.

 

L’exposition présente d’une part l’album original tel qu’il a été conçu par Jean, et d’autre part, à partir des mêmes images, une création audiovisuelle réalisée par le plasticien Bruno Rosier, qui à travers un album bis porté par la voix de Rose, démonte les évidences de l'histoire initiale, révélant toute l'ambiguïté inhérente à la photographie, entre réalité et fiction.

 

Exposition du 8 au 22 novembre 2014

.........................................

La Guillotine
24 rue Robespierre 93100 Montreuil
Métro : Ropespierre (Ligne 9)
12h-19h du lundi au samedi

 

 

 

L’Absente / The Missing One

It’s 1929 and Jean is twenty.  He lives in Paris, in rue Clairault, and works for a stock exhange company in the rue Grange Batelière.
On 11 December he meets Rose, at Saint Lazare metro station.
She  is eighteen, lives in the 15th arrondissement and attends the National Hairdressing School.
Three months later, on 10 March 1930, Rose sets off for New Caledonia on the ocean liner, the ‘Ville de Verdun’ .
Two years after she leaves, Jean re-constructs their story.  He re-visits the places where they’ve been, taking photographs that he annotates and comments on, leaving out no detail.  He puts a red cross in the place where Rose has been, and where she no longer is.  He puts all the photos together in an album for Rose.

The album was discovered at the flea market.  We don’t know therefore if it stayed in Jean’s hands or if was sent to Rose.  We don’t know where it came from, indeed we know nothing about what happened after the Parisian idyll.

The exhibition presents on the one hand the original album, as it was conceived by Jean, and on the other, an audio visual creation by the artist Bruno Rosier, who from a second album spoken in Rose’s voice, dismantles the original photographs, revealing the inherent ambiguity of photography, going back and forth between reality and fiction. 

.........................................

Revue de presse

L'Humanité du 4 nov. 2014

Un album photo très romanesque..à voir absolument !